Histoire du papier

Depuis toujours, l’homme ressent le besoin de s’exprimer graphiquement. Ses premiers supports étaient des matières solides : parois de cavernes, os, tablettes d’argile, marbre, bois, bronze, etc…

Les civilisations évoluant, le besoin s’est fait sentir de trouver un matériau léger, facile à stocker et à transporter.

Ainsi, trois sortes de supports fibreux furent élaborés dans des régions éloignées du globe :

  • le bassin méditerranéen a vu naître le papyrus, fabriqué à partir de la plante aquatique du même nom ;
  • en Amérique, le papier précolombien était fabriqué à partir d’écorce de figuier ;
  • le papier que nous connaissons aujourd’hui est quant à lui, né en Extrême-Orient.

Un autre support léger et souple fit son apparition en Asie mineure : le parchemin, réalisé à partir de peau de mouton, de veau ou de chèvre.

Cai-lun

Le premier papier, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est né en Chine en l’an 105.

A la demande de son empereur, Tsai-Lun mit au point une pâte à papier à partir de fibres végétales extraites de vieux chiffons, cordages, écorce, chanvre ou bambou.

En 751, après la bataille de Samarcande, les secrets de la fabrication du papier furent transmis des Chinois aux Arabes, qui développèrent l’invention en créant les premiers moulins à papier en Asie Mineure et Afrique du Nord.

PapetierLe papier fut introduit en Europe par la péninsule ibérique et atteint la France en 1189.

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le papier était exclusivement fabriqué à la main.

Au XIXe siècle, les moulins traditionnels fermèrent les uns après les autres devant le développement des grandes industries papetières, qui fabriquent du papier en continu.

Aujourd’hui, l’essentiel de la production est assuré par ces grandes industries. Mais quelques moulins ont été réhabilités et une poignée d’artisans remettent au goût du jour les papiers traditionnels.

Le papier est un matériau écologique.

Il est non toxique : constituée de fibres végétales (recyclées ou non), la pâte à papier est travaillée dans l’eau, seul élément indispensable à la fabrication du papier.

Il est biodégradable : les fibres séchées de la feuille de papier sont végétales et complètement biodégradables.

Il est recyclable : en Europe, le papier est fabriqué avec 60% de papiers et cartons récupérés et 40% de bois (déchets de scieries et coupes d’entretiens). Un papier peut être recyclé jusqu’à 6 fois.

Il est renouvelable : qu’il soit fait à partir de bois ou de chiffons (donc de plantes), le papier est fabriqué à partir de matières renouvelables.

Pour découvrir comment est fabriqué le papier Grain de Vent, cliquez ici

Publicités